Le Bernhard Nord Camp

Le Père Bernhard Nordkamp est arrivé en Namibie en 1986 et, tout au long de ses quinze années de service dévoué, il s’est concentré sur le sort des enfants, en particulier ceux de la colonie Katutura, dans le nord de Windhoek.

C’est sa vision et sa détermination qui ont donné naissance au centre pour enfants qui porte désormais son nom : le Centre Bernhard Nordkamp (BNC). L’accent était mis sur la fourniture d’un lieu sûr pour les orphelins et les enfants vulnérables, ainsi que d’une soupe populaire, leur garantissant ainsi au moins un repas par jour. Le père Bernard est décédé en juillet 2009 et le Centre demeure un symbole durable de son amour et de sa préoccupation pour les enfants défavorisés. C’est cet héritage qui a permis de susciter la passion et l’engagement nécessaires pour améliorer la vie de ces enfants.

Aujourd’hui le camp est dirigé par Marybeth Gallagher. Elle a développé l’activité du camp pour en faire un centre d’accueil et de soutien scolaire pour les jeunes issus de milieux défavorisés ou en décrochage scolaire. L’atmosphère au BNC reflète la convivialité, le respect mutuel et la politesse. Ce sont des valeurs que tous les enfants du BNC apprennent à respecter et qu’ils enseignent aux nouveaux enfants si nécessaire.

Marybeth a aussi permis aux jeunes filles venant au centre de participer à une ligue de football féminine : « Galz and Goals », organisée par deux sportives namibiennes et joueuses de l’équipe nationale féminine. Le BNC compte 6 équipes de football féminin qui jouent dans cette ligue. Elles sont appelées « The Little Pumpkins » en raison de leurs uniformes orange et noirs. Cela permet aussi au centre de promouvoir l’égalité homme femme qui n’est pas toujours bien établie.

Vous pourrez en apprendre plus sur le Centre Bernhard Nordkamp sur leur site internet :

http://thebncnamibia.com/

L’accompagnement personnel des jeunes sur des thèmes aussi bien scolaires qu’extra scolaires pour les faire grandir et les aider à sortir de la pauvreté nous ont immédiatement attirés. Cette solution sur le long terme qu’est l’éducation nous permet de nous investir humainement, au travers d’un contact direct avec les enfants. Nous pouvons espérer que grâce à une éducation solide, ces jeunes prendront un jour en main leur avenir, celui de leur famille et de leur pays pour en faire un exemple de développement solidaire.

Nous nous rendrons donc dans ce centre l’été prochain pendant 2 mois tous les après-midis de la semaine de 13h à 18h pour accueillir ces jeunes. Nous mettrons à profit nos compétences acquises en école d’ingénieur pour les aider dans certaines matières scolaires. Nous passerons aussi du temps avec eux pour faire du sport, de la musique et des jeux en leur transmettant des valeurs de respect et d’entraide.