Nathan

« Le musicien aguerri »

photo nathan

Tout d’abord, cet homme n’est pas humain. Il abat une quantité de travail à faire pleurer des cadres chinois ou présidents maliens. A croire que c’est le seul être sur terre à ne pas dormir, ou le seul à vivre des journées de 36 heures… Son nom est l’anagramme parfait de « l’enfant prodige » (oui chez les nanos on sait regarder là où on veut voir). Avec la bouille parfaite pour faire des plaquettes de présentation d’école (on ne citera pas l’ISEN hein ?), cet homme, fan du triple dragon, met le feu à toutes les salles de concert avec son cello. Même sous les buissons, il te sort un son du feu de dieu. A croire que ce mec est vraiment on fire tout le temps… En même temps, qui d’autre est capable de valider un master 2 avec un simple post-it en guise de cahier? Vous l’aurez, compris, Nathan c’est un peu un petit génie dans son genre.

Il a décidé de se marier avec son violoncelle le jour où il a entendu de la musique classique et « le petit indien : Nagawika » étant encore un fœtus. Depuis, la plupart du temps, il se consacre à agiter énergiquement son archet pour devenir meilleur de jour en jour jusqu’à ce que mort de son poignet s’ensuive (OU JUSQU’À DEVENIR LE MEILLEUR DE TOUS LES TEMPS).

On aurait bien qualifié Nathan de “flambeur ++” mais ce n’est pas encore assez fort comme expression. Pour que vous cerniez un peu le personnage, pendant que les violoncellistes les plus prometteurs du monde préparent des dizaines de concours pour espérer être pris dans une école de musique, lui en prépare un seul, parmi les plus durs. Sa préparation ? 4h de violoncelle par jour tout en travaillant pour un diplôme d’ingénieur et un master en télécommunication (non non rien à voir avec la musique ! Et rien à voir avec le projet professionnel de notre cher ami ! Ca devait être pour le plaisir…).

Pour accélérer sa progression, il s’est acheté un outil de musculation des doigts. Il avait le choix entre plusieurs niveaux de résistance… on vous laisse deviner lequel il a choisi ! Désormais quand Nathan se promène dans la rue les mains dans les poches, ce n’est pas qu’il s’ennuie, il se muscle discrètement les doigts, tel un guerrier de la lumière agissant dans l’ombre.

Grand amateur de chant (et surtout de canons), si vous entendez le chant “Nagawika” dans le métro Lillois, ne cherchez plus, à coup sûr Nathan est présent !

Un Alpha du baby qu’on ne présente même plus dans les bars. On l’appelle « le mur », puisque rien ne passe et tout vous revient dans la gueule ! Le seul moyen de le battre en solo, c’est soit d’avoir des réflexes de moine Shaolin, ou de craquer un vœu de la lampe d’Aladin. Défenseur Alpha sans contestation (on ne le dira pas 2 fois fieu ), il prévoit vos mouvements de babyfoot avant même que vous n’y ayez pensé. Surnommé « la muraille » dans l’Asie orientale, il paraîtrait que des gens auraient construit un monument gigantesque en son nom. Il est au-dessus de Chuck Norris et les gens jaloux ne le supportent pas, du coup il s’en prend parfois plein la tronche.

En tant que consolateur picard, Nathan a toujours une parole sensée et réfléchie pour aider les autres lorsque ceux-ci sont perdus, il les remet facilement et rapidement sur le droit chemin. Présent sur tous les fronts, retenez surtout qu’il est quelqu’un d’empathique, si vous avez besoin de parler, vous pouvez lui faire confiance il saura vous écouter, et ce, peu importe votre niveau d’alcoolémie !

Adepte du « je perds mes clefs pour dormir chez toi » ou du « oups j’ai oublié mon pull dans ta chambre », ce charmeur saura (et a su) faire tomber les donzelles (c’est Justin qui l’a dit !!). Mais attention pas de bataille Star Wars avec son archer, de 1 ça coûte cher, de 2 ça coûte cher, de 3 c’est notre nano alors t’y touche pas bâtard, range ta main tout de suite ou je te la fous dans le… Bref ! En plus d’être un génie, c’est un putain de maliiiiin.

Sa technique au Citron Coco :

« J’ai moins de chance sur mes cartes que toi, mais je peux t’assurer que je vais gagner quand même ! Tu ne connais pas ton jeu ? Ah ben dommage, moi si ! Allez, bisous ! »

Les nanophotos

=> La suite : Ugo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.